Bison II à la rencontre des bisons de Lituanie

Le corridor de Suwalki, étroite bande de terre de 65 km entre l’enclave russe de Kaliningrad et la Biélorussie qui donne des sueurs froides aux stratèges de l’OTAN, nous mène en Lituanie. Le décor est à peu près le même qu’en Mazurie : des grands lacs, des champs, des bocages, des cigognes, des fleurs, des bouleaux. Nous profitons de la nature et des chemins forestiers. Sur la route de Vilnius, nous nous arrêtons à Trakai, sur le bord d’un petit lac. Devant une église, deux dames se mettent à discuter avec nous. L’une d’elles parle français « en hommage à Claude François » (si, si). Elle est lettone et vient rendre visite à son amie lituanienne. Elles parlent ensemble en russe. Elles nous offrent des tablettes de chocolat pour nous souhaiter la bienvenue en Lituanie. Bon début dans notre premier pays balte. Le centre historique de Vilnius est baroque et très calme. C’est agréable et joli mais manque un peu d’effervescence.

Quelques cigognes plus loin, nous entendons parler d’un centre de réintégration des bisons d’Europe qui avaient disparu du territoire lituanien. Nous y passons la nuit et le visitons le lendemain matin. Le site est immense et nous pouvons voir de nombreux bisons noirs, ça nous change du blanc. Nous fêtons la première année de Mahault. 1/4 de sa vie en voyage.

Dans le centre du pays, nous traversons des champs à perte de vue, en alternance avec des forêts de pins ou de bouleaux. Les maisons sont en bois, souvent peintes dans des couleurs vives. Quelques barres d’immeubles grises nous rappellent la présence soviétique plutôt récente. On voit des drapeaux ukrainiens partout, le plus souvent associés au drapeau lituanien. Solidarité des cibles.

Les températures sont fraîches, les jours s’allongent franchement, d’autant que nous avançons les montres d’une heure. Nous suivons la longue bande de camions jusqu’en Lettonie. Prochaine étape balte.

Ce contenu a été publié dans Carnet de route, Lituanie, Voyage en Europe 2024. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Bison II à la rencontre des bisons de Lituanie

  1. Bernadette Périclès dit :

    C’est toujours un réel plaisir de vivre à distance votre beau périple. Un grand merci pour ce partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *